Ma ruine...

ou : La rénovation d'une maison en forêt d'othe

Blog

Chauffage…

Je me penche sur la problématique du chauffage... Chauffer les pièces, chauffer l'eau, et mieux encore pouvoir chauffer les pièces à distance!! Donc déjà quelle énergie utiliser... Compte tenu du coté "maison pour les week-ends", une grosse chaudière n'est pas envisageable, l'inertie liée à cette dernière serait bien trop lourde. Enfin pour faire simple et gérer à distance, nous allons chauffer avec des convecteurs électriques et du bois ! Donc pour la cuisine, une grosse cuisinière à bois, genre : Pour les autres pièces, il y a les cheminées. En ce qui concerne le déclenchement à distance, il existe diverses options, allant du site web qui permet de gérer l'ensemble de la maison et notament la température dans chaque pièce, les volets roulants, l'alarme,  etc... au plus simple des systèmes, qui permet de mettre on/off un radiateur. Compte-tenu des coûts exhorbitants de ces solutions, je pense que nous allons bien choisir les radiateurs qui en bénéficieront, et utiliser le sytème on/off qui semble bien suffisant. Les cheminées et poèles prendront le relais une fois que nous serons sur place. Le chauffage de l'eau va se faire en deux étapes compte tenu des travaux. Dans un premier temps, nous utiliserons un petit chauffe-eau électrique puis nous installerons un ballon d'eau-chaude de grosse capacité au grenier. Enfin à étudier le moment venu...


Bon ben ça… c’est fait :)

Voilà, c'est parti, c'est signé... Nous en avons profité pour rencontrer le maçon qui va ajouter quelques petits travaux à son devis, et le menuisier qui va nous faire un devis pour les fenêtres. Nouveau rendu de la maison en 3D : Pour la facade :


Assainissement…

Bon donc histoire d'anticiper un peu, je me penche sur la question : Comment vais-je traiter les eaux usées dans cette maison et du coup, pourquoi, quitte à creuser un trou ne pas étudier les solutions de récupération d'eaux de pluies... Les eaux usées : On distingue deux types d'eaux usées, celles des wc et celles des vaisselles, douches, etc... Il y a quelques années on installait, à titre d'assainissement personnel, une fosse sceptique et un bac de dégraissage, ensuite tout ceci passait dans un épandage et était redistribué dans le sol. De nos jours, deux solution existent, la fosse toutes eaux qui reçoit toutes les eaux de la maison et la micro ou mini station d'épuration. La fosse toute eaux est un système de pré-traitement des eaux, il faut donc lui adjoindre un épandage. C'est le système connu et utilisé actuellement partout où il n'y a pas de tout à l'égout. Donc en gros ça donne ça : La micro station d'épuration fait réver : une grosse boiboite entérrée et pas besoin d'épandage, tout le traitement se fait dans la station... Enfin ça c'est ce que disent les vendeurs car en réalité ce système est considéré exactement comme une une fosse toutes-eaux par les institutions et nécessite pour une installation, une dérogation et un épandage... Donc le bilan, nous allons faire installer une fosse toutes-eaux, car c'est le seul système actuellement validé par les syndicats des eaux. D'aprés des forums et des revendeurs, les micros station d'épuration sont en cours de "norme NF" et donc pourront s'installer sans épandage, mais pas avant juillet 2010. Nous pourrions bien sur installer à l'arrache une station mais bon, d'aprés les syndicats des eaux le système ne délivre, en sortie, sans épandage, qu'une eau "dépolluée" à 85% environ, contre 97% avec la fosse et son épandage. Et il n'est pas question de se mettre mal avec la commune ^^ Le petit détail est qu'une installation de fosse toutes-eaux coûte environ 5000 euros avec l'epandage etc... et qu'une station d'épuration coûte elle seule 4200 euros HT, à quoi on ajoute l'installation, mais aussi, si l'on veut etre réglo, un épandage... Les eaux de pluies : l'objectif est de mettre en place un sytème qui récupère les eaux de pluies (de toit) pour s'en servir ensuite pour arroser, laver la voiture, etc... Actuellement les systèmes les plus "gros" permettent même d'utiliser l'eau de pluie pour les chasses d'eau des wc. Donc le principe c'est encore une cuve enterrée dans le sol qui récupère les eaux provenant des gouttières, avec en amont un filtre, ensuite un  "traitement" puis une pompe qui renvoie tout ça clean vers la surface... Toutes les solutions et le principe : http://www.leroymerlin.fr/mpng2-front/pre?zone=zonecatalogue&idLSPub=1084897009 Et donc là, quand on se renseigne sur les solutions "complètes", on se rend compte qu'aider la planète, ça coûte une fortune!!! Donc dans notre cas, compte-tenu des travaux de gros oeuvres, nous nous contenterons d'acheter une cuve exterieure, avec son petit filtrage, et ça ira trés bien pour arroser et laver la voiture.


Bon ben… To ruine :)

Grande nouvelle, c'est ok, notre offre d'achat vient d'être acceptée, nous signons un compromis de vente dans 1 semaine et demi. Nous voici donc en mode planification... J'attends des retours sur les devis, en effet, nous avons rajouté l'assainissement ainsi que les portes et fenêtres. De là, nous pourrons commencer à planifier tout ça.


To ruine or not to ruine (part 3)

Nous avons reçu les devis... Et ma foi, bonne surprise!!! Nous sommes environ 40% en dessous de ce à quoi l'on s'attendait et donc de notre budget global. Cela laisse donc entrevoir plein de possibilités. En effet, il faut par exemple savoir, que dans les villages de cette taille, il n'y a pas le "tout à l'égout", autrement dit de traitement global des eaux usées. Ce qui signifie, qu'il n'y a pas de WC dans cette maison, ou encore que les eaux dites graisseuses sont censées s'écouler gentiment sous le porche jusque dans la rue. Nous allons intégrer donc dans le budget travaux la mise en place d'une fosse toutes eaux... Et pour savoir ou la mettre, enfin surtout pour savoir ou mettre les accès à la fosse, il faut déterminer en gros comment vont être réparties les pièces. Donc pour ce faire, je m'équipe d'un petit logiciel de 3D, et direction la maison pour prise de mesures. Voilà ce que cela donne : Bon la lucarne sur la petite maison, je n'ai pas trouvé dans le logiciel comment la faire, et la véranda à droite n'en est pas une mais cela une idée de l'ensemble... Donc nous en sommes là, prochaine étape présenter les plans aux artisans, voir avec eux comment optimiser notre budget travaux (intégrer les fenêtres, les portes, etc...). On devrait pouvoir tout faire tenir ! Voici donc les "plans" sachant que tout ceci n'est là que pour permettre une discussion avec les artisans, donc tout peux changer...


To ruine or not to ruine (part 2)

Après concertation avec ma femme, nous décidons de revoir la maison mais ce coup-ci avec des artisans afin de savoir, si retaper cette maison c'est possible ou non. Nous avons donc rendez-vous avec un couvreur et un maçon. Rien de bien intéressant lors de cette visite, ils prennent des mesures afin de nous chiffrer tout ça. Notre demande (étant donné que nous ne connaissons pas les prix pratiqués dans la région) est très simple, juste faire du gros oeuvre. Pour le couvreur il s'agit de refaire le toit de la petite maison, et sur la grosse revoir le toit existant, et le prolonger jusqu'au bout. Il faut qu'il fasse aussi le solivage, autrement dit toute la structure du plancher, pour le 1er étage et le grenier. Pour le maçon, il faut remonter le mur de la petite maison, en y intégrant au bout une fenêtre et remonter les murs de la façade arrière. Nous lui demandons aussi de fermer l'ancien atelier et d'y mettre une porte. Nous attendons maintenant les devis...


To ruine or not to ruine?!

Voilà le point de départ de l'histoire... Un arrêt pour faire des courses à Aix-en-othe suivi d'une pause devant la vitrine de l'agence immobilière de cette petite ville. De retour à la maison, direction seloger.com afin de voir ce qu'il y a sur le marché dans la région d'Aix-en-othe, et premier prix nous tombons sur ça :   Nous accrochons bien sur la photo de la maison, tout en étant bien conscient que l'on ne nous montre pas tout sur cette photo. Compte-tenu du prix de la maison, laissant donc de la marge pour des travaux, nous décidons pour en avoir le cœur net de visiter cette dernière. Et là, c'est un peu un bon direct à l'estomac... En effet, la maison a souffert des intempéries depuis les photos de l'annonce... Wikipédia : Une ruine est le reste d'un édifice dégradé par le temps ou une destruction plus rapide. Elle apparaît souvent dans la peinture occidentale avec pour effet de donner un caractère romantique au décor. Très romantique donc... Nous faisons donc cette première visite, la "petite maison" à gauche a mal supporté un orage très violent durant l'été. Pour le reste dans notre esprit à ce moment là, on en tient pas vraiment compte en se disant que cela peut se démolir, ou se refaire... Le choc c'est la petite maison sur laquelle il n'y avait qu'un mur à refaire qui maintenant n'a plus que la moitié de son toit et de sa façade... Enfin bref, nous visitons l'ensemble, la maison a souffert d'infiltrations, il y en a les traces. Par contre ce qui est impressionnant c'est que malgré l'état général de la maison les pièces à l'intérieur ne sont pas humides, le plancher à l'étage ainsi que l'escalier en bois semblent ne pas avoir souffert. La toiture (coté gauche donc), a subit une intervention, compte tenu de l’état des liteaux cela ne semble pas très vieux, certainement suite à des fuites, cette partie du toit a donc été réparée. Le terrain, fait à peu prés 250 m² c'est un petit terrain, mais bon y'a moins à entretenir du coup et en sortant à 200 m, il y a des champs à perte de vue, donc bon... Enfin voilà, la première étape de cette aventure...


Ma ruine... ou : La rénovation d'une maison en forêt d'othe
Saunier ©2013