Ma ruine...

ou : La rénovation d'une maison en forêt d'othe

Isolation et puits canadiens

Rénovation d’un mur en pan de bois

Nous nous attaquons à notre mur de séparation entre la partie utilisable de la maison et la partie fraîchement refaite. Objectif créer un accès de la première partie vers la seconde histoire de ne plus faire des acrobatie en passant par l'escalier du grenier. Donc comme d'habitude les photos... Bon donc maintenant se pose la question : Avec quoi remplir tout ça... Je pense que l'on va partir sur du béton cellulaire qui s'il est bien posé ne devrait pas casser et qui de toute façon sera derrière des plaques de BA13 donc bon... Le problème se sont les avis partagés là dessus car étant sur une structure de pan de bois, les avis divergent avec les partisans du BA13 et isolant au milieu, ou des panneaux de chaque coté et les autres... Reste que si on veut laisser une partie du pan de bois visible la seule solution facile à mettre en oeuvre c'est le béton cellulaire (Siporex ou autre) et que les fabricants et certains pro montrent qu'ils l'utilisent pour refaire des maisons entière en pan de bois. Donc bon... C'est en forgeant que l'on devient Forgeron... On verra bien!


Isolation des planchers/plafonds

Cet hiver l'ensemble de la nouvelle partie de la maison a été isolée. Nous avons donc maintenant une isolation de 20 cm de laine de roche, ne reste plus qu'à faire l’intérieur.


Isolation et étanchéité des fenêtres

Après réflexion et pour en avoir discuté avec mon voisin, j'ai renforcé la pose de mes  fenêtres en appliquant, là où mes vis se prennent dans le mur, un petit peu de MAP, une colle à Placo qui une fois sèche devient dure comme du béton. Comme ça c'est sûr, elles ne bougeront pas. Après la pose des fenêtres, il fallait "remplir" l'espace entre ses dernières et le mur. J'ai donc utilisé une mousse de polyuréthane expansive. Il ne me reste qu'à couper l'excédant de mousse au cutter pour finir. Je cherche maintenant comment finaliser l'étanchéité extérieure ne mettant un joint entre mon mur et ma fenêtre. Je pense que ce sera le même joint que celui entre les briques. Il va falloir aussi que j'achète des impostes afin de combler certains vides au dessus des fenêtres car comme nous avons pris des tailles standards nous avons pour certaines quelques centimètres à combler.


Et aujourd’hui… les volets…

Bon pas les volets sur les fenêtres d'hier, mais j'ai re-scellé les pattes des volets, qui se baladaient. Sinon un peu d'enduit pour reboucher un peu mieux ce que nous avions bouché l'hiver dernier. Nous allons vers une seconde pièce chauffée... On progresse... On ne fait pas dans le joli bien sûr puisque tout ceci va tomber un jour.


Ma ruine... ou : La rénovation d'une maison en forêt d'othe
Saunier ©2013